Question de valeurs ?

Jan 26, 2013

Machine à coudre SingerC’est déjà plus qu’un frémissement, presque une tendance. Une aspiration. Au fil des mois, nous voyons les valeurs autour desquelles s’est créé Monsieur London se répandre tranquillement autour de nous, faisant leur chemin sans rien ne demander à personne.  Au cours de nos discussions avec des blogueurs mode, des journalistes, des communicant ou des stylistes, nous découvrons que les problématiques d’achat responsable, de tradition artisanale, de production locale, ou encore d’écologie deviennent de plus en plus présentes, et c’est tant mieux. Si la blogosphère homme ou femme notamment s’est longtemps contenté de présenter les nouvelles collections et de faire un peu de street-style, les blogeurs sont aujourd’hui plus soucieux du travail effectué sur une pièce, du détail d’une couture, de la provenance d’une étoffe. Ce qui crédibilise aussi leur démarche, faisant de certains d’eux des prescripteurs aussi respectés que la presse traditionnelle. La traçabilité fait son chemin, comme pour un bon vin ou une pièce de bœuf.

Tout cela est bien naturel. La société entière est aujourd’hui préoccupée par le fait de consommer mieux, d’une façon plus respectueuse, et plus intelligente aussi. Etonnamment, la longue période de crise financière que nous traversons n’a d’ailleurs pas éloigné les gens de ces préoccupations. On aurait pu imaginer un boom du hard discount, mais il semble que l’idée que consommer mieux peut aussi faire faire des économies soit aujourd’hui plus répandue. C’est a peu près ce que nous disions en lançant le projet Monsieur London il y a un an, expliquant autour de nous  qu’il fallait mieux acheter un produit fabriqué à la main, ou en partie à la main, même un peu plus cher et qui durerait dix ans, qu’un autre issu d’une production automatisée quelque part en Asie du Sud Est, et présentant le triple inconvénient d’être écologiquement mauvais, socialement discutable, et de casser au bout de quelques mois.

Evidemment, comme toute tendance en devenir, la consommation responsable, la production locale, le made in France et autres odes au cousu main sont parfois détournés, et l’on voit ces jours ci fleurir les initiatives sentant très fort le coup de communication plutôt que la démarche entrepreneuriale authentique. Mais qu’importe, même ceux là aident finalement à faire progresser les choses, et les consommateurs sont assez vigilants pour reconnaître la différence. Une fois passé l’écume, il restera l’idée, et c’est bien là le plus important.  

Vous aimerez peut être aussi : 

CravateNoeud papillon cachemireGerard Depardieu et Ornella Muti

    Les styles de cravates                      Notre sélection            Depardieu, emmerdeur céleste


Suivez-nous