Alain, photographe de mariages.

Mar 24, 2014

Alain MboucheL'été approche, et les mariages vont bientôt s’enchaîner. L'occasion pour nous de lancer une série d'articles sur la préparation de ce moment particulier. Pour commencer, nous avons souhaité interviewer Alain Mbouche, photographe talentueux, qui exerce notamment son art dans de nombreux mariages en France et en Angleterre. Nous avons eu l'occasion chez Monsieur London de travailler avec Alain sur des séries de photo de mode, et avions envie de lui poser plus de questions sur cet autre spécialité, en espérant en faire profiter nos lecteurs. Bonne lecture!

-

- Bonjour Alain, et merci d’avoir accepté de répondre aux questions de l’Almanach de Monsieur London. Tout d’abord, explique nous : comment as-tu découvert la photo?

- Je tenais un magazine web lié à la mode urbaine avec quelques amis, pour lequel nous étions régulièrement invités à des soirées de lancement, interviews d'artiste et autres vernissages, j'ai commencé la photographie en documentant tous ces événements. Je suis vite devenu photographe événementiel.

Alain Mbouche

- Pourquoi s’être lancé dans la photographie de Mariage ? Ce n’est pas forcément un univers auquel on pense lorsqu'on est jeune photographe…

- J'ai associé pendant très longtemps la photo de mariage à quelque chose de très kitsch, mais un jour, une de mes amies m'a demandé de photographier son mariage, puisqu’elle n’avait personne sous la main. J’ai accepté pour lui rendre service, et au cours de mes recherches d'inspirations, j'ai découvert de nombreux photographes américains ou australiens incroyable, qui réussissaient à transformer un mariage en un shooting photo de mode. Je me suis intéressé par la suite à toute une nouvelle génération de photographe français qui travaillaient eux aussi à dépoussiérer le genre.

Alain Mbouche

- Est-ce que c’est un moment qui te touche particulièrement en tant que photographe, par le jeu des émotions ?

- Effectivement, pouvoir raconter l'histoire de la journée la plus importante de la vie d'un couple est quelques chose qui me touche. Mais il y a beaucoup de stress, car pas le droit à l'erreur. Tout se passe une seule fois, et pas deux... Il faut être prêt pour capturer les petits moments magiques avant qu’ils ne s’envolent ! Ce sont les seuls souvenirs qu'il restera du mariage d'un couple dans 20, 30 ou 50 ans, on se doit donc de réussir à chaque fois. Mais c'est un bon challenge !

- Quel a été le premier mariage que tu ais photographié ?

- Comme je le disais tout à l’heure, c'était le mariage d'une de mes amis d'enfance. Un mariage simple qui leur ressemblait. Il n'y avait pas de stress d'un point de vue photo, car si je n'avais pas été là, ils n'auraient tout simplement pas eu de photographe. Ce qui m'a permis d'exprimer ma créativité sans pression. Les photos ont plu, le bouche à oreille a fait son travail, et les choses se sont enchainées relativement vite.

Alain Mbouche

- Peux-tu nous raconter ton meilleur souvenir de mariage ?

- L'expression d’une mariée en découvrant les photos faites dans la journée. (Voir photo ci-dessus)

- Et ton pire souvenir ?

- Le fait d'avoir éclaté mon appareil photo pendant une cérémonie... Heureusement j'en ai toujours un second en "backup" !

F.McKenzie.

PS: Ne manquez pas la suite de cette interview, à paraître prochainement, avec notamment quelques conseils de pro pour réussir l'organisation de votre mariage. En attendant, vous pouvez retrouver le travail d'Alain sur son site www.alainm.fr.

Vous aimerez peut être aussi.

Vintage lingeriePoutine torse nuCravate cousue main

Savoir faire et mass market.     L'élégance des autocrates.      Notre collection de cravates.

Suivez-nous