Bruce Willis, l'homme le plus classe du monde

Oct 31, 2012

Bruce Willis Sin City

Youpi, Looper sort aujourd’hui en salles, et Bruce Willis avec. Et même si ce n’est pas son meilleur film, Monsieur London ne cache pas sa joie, tant la perspective de revoir apparaitre notre chauve préféré sur les écrans nous ravit. Car, malheureusement peut être pour sa carrière d’acteur, Bruce Willis est avant tout un personnage. Et un personnage qui a de la classe, éternel quarantenaire raté et spirituel, plein d’humour et de biceps. Le type comme tout le monde mais un peu plus fort, et un peu plus drôle. Une version 2.0 de votre voisin, grosse ceinture en cuir comprise.

Cette spécialisation, c’est pourtant une véritable malédiction pour les acteurs. Romy Schneider a mis 10 ans à se sortir de ses rôles de princesses, Jim Carrey 20 ans avant de faire un film sans grimaces, mais Bruce Willis lui n’arrêtera jamais de jouer le rôle de sa vie. Celui commencé dans "Die hard", "piège de cristal", et poursuivi dans les trois opus suivants de la série. Un flic un peu alcoolique, sympa et barré, rétif à toute autorité, celle de sa femme comprise, se battant contre le méchant le plus caricatural de son époque, transfuge d’Allemagne de l’Est à l’accent inimitable dans les années 80, militaire fasciste lors de la décennie suivante, ou encore pirate informatique de nos jours.

Bruce Willis Die Hard

Bien entendu, une carrière remplie de sympathiques et addictifs navets n’a jamais empêché Bruce Willis de jouer dans d’authentiques chefs d’œuvres, comme "l’armée des douze singes" de Terry Williams, "Pulp Fiction" de Quentin Tarantino, ou encore "Sin City", de Robert Rodriguez et Frank Miller. Des films ou il a pu laisser un peu libre court à son réel talent d’acteur, sans faire exploser un pont toutes les trois minutes.

Mais au-delà de sa filmographie, une chose est certaine : Bruce Willis, sans pourtant faire preuve d’un talent particulier dans le domaine de l’habillement, est l’un des hommes les plus classes du monde. Même en marcel. Et cela n’est pas donné à tout le monde. II lui suffit d'enfiler un jean, une ceinture en cuir et un tee shirt blanc pour en imposer. Alors bien sur, c'est encore mieux s'il passe au chapeau en feutre et costume trois pièce, comme dans "Derniers Recours" (voir ci-dessous), mais on l'imagine très bien jouer de l'harmonica dans son ranch du Montana, habillé comme un cowboy... et simplement élégant. D’ailleurs, une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Bruce Willis sera de retour dans quelques mois pour le cinquième opus de Die Hard. Un très mauvais film à coup sûr, mais qui s’en soucie vraiment ? 

Bruce Willis Gangster

Suivez-nous