Une tenue de fête ?

Apr 01, 2013

Cravate bleue à poisChaque année c’est de pire en pire. On gardait autrefois dans son placard un costume du dimanche, on ne porte même plus aujourd’hui une simple veste pour Noël ou pour Pâques.  Plus de cravate au dessus du gigot, pas même un nœud papillon avec la dinde. Le règne du « casual » a fini par atteindre même nos plus anciennes fêtes, nous laissant tristes et vêtus de denim autour de la table. Quand avons-nous basculés vers ce règne de la simplicité toute puissante ?

L’un des deux directeurs de Monsieur London met un point d’honneur à ne s’asseoir à une table de fête que cravaté. Selon lui, le Pessac Léognan passe encore mieux lorsqu’on porte un bout d’étoffe autour du cou. Il s’agit de souligner l’importance de l’instant, l’intérêt apporté aux convives, et la beauté du repas. Dans un monde où le costume cravate traditionnel ne revêt plus l’aspect obligatoire qu’il avait il y a encore 25 ans, et c’est fort heureux, décider ou non de se « s’habiller » relève désormais du choix individuel, et donc de la correction. Car enfin, si les émissions télévisées nous montrent à longueur de soirée des gens rivalisant d’imagination, et parfois de mauvais gout, pour décorer leur table, il semble étonnant qu’il n’en aille pas de même pour les vêtements. Si l’on considère qu’une table sans nappe n’est pas accueillante, quid d’un hôte sans veste ?

Il ne s’agit pas évidemment de tomber dans une mascarade ressemblant au célèbre sketch des inconnus sur la soirée du nouvel an. Pas la peine non plus de se déguiser en homme d’affaire si l’on n’a jamais porté de cravate club de sa vie. Mais des alternatives existent. Qui pense encore à la cravate en laine, à la cravate tissée, au nœud papillon fantaisie ? Voila pourtant de quoi conjuguer le gout d’une certaine décontraction, et l’élégance requise pour une occasion comme le déjeuner de Pâques, ou quelque autre événement religieux, laïque, associatif ou sportif considéré comme important par la personne s’y rendant. Certaines cravates, certains nœuds papillons, sont très élégants avec un simple chino et un blazer, sans qu’il y n’y ait besoin pour autant de se mettre au costume trois pièces.

Il s’agit seulement au fond de revenir à une tenue adaptée aux circonstances. Si nos aïeux portaient des vêtements différents à l’atelier et à la maison, la semaine et le dimanche, au bureau et au marché, le jour et la nuit, nous sommes aujourd’hui prisonniers d’un costume interchangeable, porté en permanence. C’est un peu triste non ?

Vous aimerez peut être aussi : 

Shoeshine UKNoeud papillon violetCeinture cousue main

Le cirage, tout un art           De Savile Row à la Bourgogne   Notre sélection de ceintures 

  

Suivez-nous