De la longueur idéale d'un pantalon

Feb 27, 2013

Revers sur chino Cela fait 10 ans que vous regardez les photos du Sartorialist en vous demandant pourquoi donc la moitié des hommes photographiés montrent leurs mollets ? Vous ne savez plus quoi dire lorsque le vendeur de costumes de votre magasin préféré vous demande comment vous préférez la cassure de votre pantalon ? Vos repères se sont effacés petit à petit au fur et à mesure de l’invasion des rues par des jeans trop serrés ? Pas de panique. Dans un élan altruiste, l’Almanach de Monsieur London a décidé de faire un point sur quelques règles concernant les longueurs de pantalon.

Commençons donc par les bases. Traditionnellement, en France, le bas du pantalon se porte ajusté à la hauteur du début du talon, afin d’opérer une légère cassure sur le devant de la chaussure. C’est pourquoi une reprise est en générale effectuée à cet endroit là lors de l’achat d’un nouveau costume, ceci permettant un tombé élégant. Car si une petite cassure peut améliorer une silhouette, une multitude de plis peut considérablement l’enlaidir. Attention donc au pantalon trop long, qui se terminera inévitablement en un amas de tissu froissé. Et à moins que vous soyez un janissaire turc du 16e siècle, ce qui est loin d’être probable, il y a peu de chances que le pantalon bouffant vous embellisse. Pour plus de détails techniques, nous vous conseillons les dessins explicatifs de Stiff Collar, l’excellent blog du tailleur parisien Scavini.

Mais alors me direz-vous, pourquoi les types photographiés sur les blogs de mode montrent ils leurs chaussettes ? Plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, la règle de la cassure du pantalon est assez changeante, et ne fut pas en vigueur en permanence au cours du XXe siècle. On porta ainsi longtemps le pantalon sans cassure sur la chaussure, voire le pantalon feu-de-plancher, c'est-à-dire avec quelques centimètres d’écart entre les deux, laissant ainsi voire la chaussette. Cette mode  compte toujours de nombreux adeptes, notamment en Italie. Autant dire que ce style est fortement déconseillé aux adeptes de la chaussette Mickey

Quid du revers ? Si le premier fut pratiqué par le roi Edouard VII d’Angleterre en revenant des courses pour ne pas tacher son pantalon un jour où le sol était particulièrement boueux, l’usage est passé au grand public depuis lors. Un peu passé de mode depuis les années 90, Il peut pourtant permettre un rendu assez élégant, faisant écho aux revers de la veste de costume. Dans les années 40 et 50, il était même d’une hauteur assez imposante, comme le montrent les détails des gravures de mode italiennes illustrant cet article, publiées en 1955. Notons d’ailleurs que sur celles-ci, le pantalon ne casse presque pas sur la chaussure.

Cassure du pantalon

Il est ainsi assez difficile de répondre à la question de la longueur idéale d’un pantalon. Tout dépend en fait de la morphologie, du type de pantalon, et surtout des gouts de chacun. On considère généralement que les revers doivent être déconseillés aux jeunes hommes, pour ne pas les vieillir, ainsi qu’aux messieurs de petite taille, pour ne pas les tasser. Néanmoins, si le pantalon est porté façon feu-de-plancher, le revers  peut être furieusement tendance chez les plus jeunes, il suffit d’observer les looks dans les rues de Milan ou Londres les jours de fashion week pour s’en convaincre. Peu de règle donc en la matière, à part celle d’éviter le revers pour les habits très formels. En effet, si Edouard VII inventa le revers, son fils et successeur George V fit un jour remarquer à un de ses visiteurs que le palais n’étant pas particulièrement humide, cette précaution était inutile. Comme toujours en matière de style, le tout est de choisir la bonne tenue au bon moment…

Vous aimerez peut être aussi : 

Tailleur Savile RowHabit traditionnel Maroc

Savile Row contre Abercrombie           Notre sélection de gants         L'habit masculin marocain

 

Suivez-nous