Le jour où entre un client bizarre...

May 23, 2014

SurprisedC’est rigolo de tenir une boutique. Un peu bizarre aussi parfois. On ne s’en rend pas forcément compte avant de passer de l’autre côté de la caisse, mais si la plupart des clients sont adorables, d’autres font parfois preuve d’un comportement étonnant, agaçant, voire même d’une fantaisie frisant carrément le flippant. (Mais pas vous, chers lecteurs, bien entendu, qui êtes la crème des clients.) Petite typologie amusée…

La mère de famille inquiète : « Je souhaiterais acheter un chapeau pour mon fils, vous croyez qu’il va bien l’entretenir ? Il prend le train tous les jours vous savez. A 18 ans. Mais il veut un chapeau. Et quand il veut quelque chose, il veut quelque chose. Le portrait craché de son père.»

Le gars chelou : « J’ai la même cravate qu’Harry Potter. Maison Gryffondor ! »

Le business man qui n’a jamais tort : « Non merci je n’ai pas besoin de vos explications, je connais très bien la marque. Je suis déjà allé dans le magasin à Zurich. Comment ça il n’y a pas de magasin à Zurich ? Vous me traitez de menteur jeune homme ? »

Monsieur London store

L’anglais posh : « Cher monsieur, je ne comprends pas ce que vous essayez de me communiquer. Auriez-vous l’obligeance de formuler une nouvelle fois votre tentative d’établir contact avec ma personne ? »

- L’anglais pas posh: « Canna get something for my mate? I mean something not expensive. Like with a discount. No? You don’t wanna help me right? You fuckin French twat. You disgusting froggy cunt.»

Le mec beaucoup trop bizarre: « Pourriez-vous m’en dire plus sur vos services funéraires ? »

Le bon copain (Un personnage récurrent) : « J’ai toujours su que ça allait marcher. Il faut juste que tu arrives à tirer tes marges vers le haut et tes prix vers le bas. C’est tout con. J’ai fait un master en création de PME avant de rentrer chez l’Oréal. »

Pocket square

Le connaisseur : « Vous cousez vos cravates en 7 plis ? Avec du crin de poney mongol ? Uniquement les soirs de pleine lune ? Je suis membre actif d’un forum de cravates depuis 10 ans. Une référence sur le net. Je vais faire un papier sur vous sur mon blog lu par trois personnes et alimenté tous les 6 mois. Et puis on va ouvrir une discussion sur le forum. »

Le fan : « C’est incroyable ce que vous faites. Je vous suis depuis le début. J’ai lu tous vos articles. Vous avez un don incroyable. Et vous êtes beau aussi. Tellement beau. Je peux vous appeler capitaine ? J’aimerais beaucoup avoir quelqu’un que je puisse appeler capitaine… Capitaine. »

Le français : « Vous avez ouvert en Angleterre ? C’est pour les impôts hein ? Vous êtes un malin vous. Je l’ai vu tout de suite. Ah ! François Hollande ruinera la France. Vous avez vu l’état de l’économie ? Vous avez bien raison. Moi aussi je veux me barrer. Pays de merde. »

Monsieur London

Le type de bonne humeur : « Vous savez ce que je déteste ? Quand il manque le prix sur un produit. Comme sur vos gants là. Regardez. Vous voyez ? Et bien je déteste ça. »

Le passant pluriannuel : « Et ben elle n’est plus là la boutique de cartes postales ? Ils ne vont pas revenir ? Ils sont où maintenant ? Oh c’est vraiment dommage ils étaient si gentils. J’ai acheté une carte une fois en 96. »

L’indécis : « Vous vous souvenez de moi ? Je suis venu hier. Oui voilà, je ne savais pas si j’allais acheter ce nœud papillon. Je peux le réessayer ? Merci. Ah, je ne sais vraiment pas. Il me va bien mais j’ai peur que le bleu soit trop différent de celui de ma veste. Vous ne pensez pas ? Vous feriez quoi à ma place ? Je peux prendre une photo pour ma fiancée ? »

NDLR: Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite... ou presque.

F.McKenzie

Vous aimerez peut-être aussi...

Monsieur LondonMonsieur LondonPanama hat

La première boutique !     Dessinez votre accessoire rêvé    Nos Panamas, pour un été élégant

Suivez-nous