L'été revient, les fautes de goût aussi...

May 19, 2014

Jean Claude DussAprès les grandes fois et la grisaille, c’est enfin reparti pour quelques mois colorés. Mais la saison inspirant les inventifs, il serait de bon ton de mettre un peu d’ordre dans la passion créative de certains. Car le soleil n’autorise pas tout, et il n’y a qu’un pas de l’original à l’excentrique. Un pas glissant comme la margelle d’une piscine après un plongeon de Depardieu. Inventaire outré.

Le bob. N’en déplaise au grand dadet qui dirige Lui et s’est fait  fait patron de presse pour faire revivre les souvenirs pop du loft de son père dans les années 70, ce couvre-chef du diable est l’incarnation du laid, un laid que ne peut même pas contenir la superbe poitrine de Rihanna plantée juste au-dessous. C’est dire.

Le total look. Une erreur malheureusement encore trop présente chez certain de nos amis ingénieurs, informaticiens, codeurs, ou encore physiciens. Après deux ans de prépa et cinq ans d’école en jogging baskets, leur premier salaire et la découverte de GQ chez le marchand de journaux amène parfois à la catastrophe. Et les voilà arrivant au bureau en costume, avec épingle et pince à cravate, pochette, boutonnière, chapeau, et boutons de manchette en pierre précieuse. Bien maitriser les codes de l’élégance masculine peux pourtant prendre des années, et leur nouveau look serait plus adapté dans un clip de rap crunk ou dirty south.

Rihanna Lui

Si même Rihanna à l'air tarte en bob, imaginez vous.

- Le faux chapeau de paille. Sérieusement, si l’on souhaite vraiment se protéger du soleil à moindre frais, autant se cantonner à la casquette. Aller acheter du plastique imitation paille, ou un chapeau de paille de mauvaise qualité dans un grand magasin à vêtements pas chers (suivez mon regard), revient à se faire doublement arnaquer. Le pire étant bien entendu atteint par le couvre-chef cheap imitation tribly cubain, à porter avec un marcel blanc pour aller commander les bières à la buvette de la plage des palmiers. Preferez donc les vrais Panama!

- Le combo short-cravate. A part si vous portez le bermuda avec un blazer et des chaussettes hautes, comme les habitants des Bermudes, toute association de cravate avec un short est formellement proscrite. Et soyons honnêtes, même le style Bermudes vous donnera l’air con si vous n’y êtes pas.

Bermuda

Aurez vous l'air aussi stylé en short et blazer?

Les sandales avec chaussettes. Pas la peine de vous faire un dessin, vous avez tous été traumatisés par des touristes hollandais un matin d’aout à la Baule ou au Brusc. La vie est injuste.

Assortir complétement sa cravate et sa pochette. C’est l’erreur la plus fréquente des soirées d’été. Le soleil n’est pourtant pas une excuse pour toutes les extravagances, mais la perspective de porter de la couleur fait parfois tourner les têtes. Pourtant s’il est de bon ton de porter des nuances qui se complètent, se déclinent, ou même se ressemblent mais avec des motifs différents, le ton sur ton est un tantinet de mauvais gout.

Ça sera tout pour aujourd’hui. Et rappelez-vous qu’en matière d’élégance, le plus important est de connaitre les règles, pour mieux les briser. Sentez-vous donc très libre d’aller à votre prochain cocktail avec des tongs, des chaussettes, un short, une cravate assortie à votre pochette et un bob. Pour un peu qu’un journaliste mode traine dans le coin, vous passerez pour un génie.

F.McKenzie

Vous aimerez peut-être aussi...

Monsieur LondonMonsieur LondonPanama hat

La première boutique !     Dessinez votre accessoire rêvé    Nos Panamas, pour un été élégant

Suivez-nous