Comment s’habiller pour… un rendez-vous secret.

Jan 17, 2014

CoupleLes récentes évolutions de l’actualité amoureuse hexagonale ayant prouvé de façon majeure la nécessité de mieux maîtriser les codes de l’approche furtive lorsqu’on s’échappe du palais en scooter, il nous a paru utile de faire un point sur les looks appropriés pour un rendez-vous discret. *

La « star » : Lunettes noires, casquette de base-ball, parka à la Houellebecq. Parfait si vous souhaitez absolument vous faire repérer par les nombreux paparazzis qui ne manquent pas de monter la garde devant l’entrée. Autant écrire « Bonjour je suis connu et j’ai un truc pas joli joli à cacher » sur votre front. Nul.

Le « Lupin » : Roi du maquillage, prince du déguisement, vous vous grimez durant des heures pour ressembler au concierge de l’immeuble, et passez devant les photographes en vous permettant même de les saluer. Habile mais un peu long à l’habillage… ainsi qu’au déshabillage, ce qui est plus gênant. Bien, mais pas top.

L’ « élégant » : Vous arrivez en costume trois pièces, un chapeau en feutre sur la tête, une belle écharpe autour du cou, et vous faites déposez devant l’entrée en Aston Martin. Avec un peu de chance, on vous prendra pour un autre. Osé.

L’ « huissier de justice » : Vêtu d’un vieux complet en polyester, d’une cravate terne et d’un attaché case, vous vous dirigez vers la porte avant d’annoncer à voix haute à l’interphone « Maitre Martin, huissier de Justice. » Si vous faites suffisamment la gueule, ça devrait passer.

Le « Naked guy » : Vous arrivez à poil, en hurlant, et avec un entonnoir sur la tête. Personne n’imaginera que vous pouvez faire un truc pareil, et les paparazzis vous laisseront en paix. Vous risquez par contre de vous retrouver à l’hosto.

F.McKenzie

*Pardon pour la lourdeur de cette entrée en matière, mais nous nous entrainons pour le record de la phrase la plus longue dans la catégorie blog de mode. Ça se présente plutôt bien, beaucoup de nos concurrents en étant encore à l’apprentissage du combo sujet, verbe, complément. 

Vous aimerez peut être aussi.

Thibault FulchironBoutons de manchette boisGrande depression

Quelle année !                       Nos boutons de manchette.          A bas la déprime.                                

 

Suivez-nous